Lifestyle: Mode

Prêts à emporter

La créatrice de sacs à main Chloé Perrin de la maison Perrin Paris nous présente ce qui ne quitte jamais son sac.

Quand on choisit un sac à main, le côté pratique prime bien souvent sur l’esthétique. Le sac idéal doit être agréable à porter plusieurs mois d’affilée, sachant qu’on finira par y accumuler toutes sortes d’objets (tickets de caisse, paires de lunettes de soleil, rouges à lèvres, etc.). Mais pour la créatrice de sacs à main Chloé Perrin, l’histoire ne s’arrête pas à cela… Comptant une vingtaine de sacs dans sa collection privée, Chloé aime alterner ses modèles d’un jour à l’autre pour optimiser le potentiel de chacun. Si cette approche est certes idéale en matière de style, elle exige néanmoins beaucoup d’organisation dans la pratique, comme l’avoue Chloé. « En réalité, ce n’est pas si simple » explique-t-elle. « J’oublie mes clés, je mets mon portable dans le mauvais sac, … il m’est tout arrivé ! »
Rechercher un style est décidément loin d’être simple.

Aucun doute, le style de Chloé en matière d’accessoires, de vêtements ou de produits de beauté est indéniable et inspirant. Directrice de la création de Perrin Paris, une maison familiale spécialisée dans la confection de sacs et d’articles de maroquinerie, elle est la visionnaire qui se cache derrière le style unique de la marque (comme ce magnifique sac baptisé « Le Seau », dont la forme évoque celle d’un seau à champagne). « J’aime beaucoup l’idée d’un sac pratique, à la fonction spécifique, qui est également un bel objet en soi » explique Chloé. « Quand je vais au restaurant, je ne peux pas poser mon sac par terre, alors je le place souvent sur la table. Du coup, il attire les regards et devient un sujet de conversation. Ces sacs sont comme de mini œuvres d’art. »

J’aime beaucoup l’idée d’un sac pratique, à la fonction spécifique, qui est également un bel objet en soi.

Pas étonnant donc que Chloé puise essentiellement son inspiration dans les œuvres d’art et l’architecture de la capitale française. « Je vais souvent au musée des Arts décoratifs car on peut y voir toutes sortes d’objets étonnants » explique-t-elle.
« La période Art déco des années 20 est ma préférée. Elle me donne envie d’intégrer des matériaux inhabituels à mes sacs à main. J’utilise beaucoup le bois et la laque, par exemple. J’imagine toujours mes créations dans un contexte particulier, un peu comme si je créais du mobilier. Je visualise le cadre dans lequel je voudrais les utiliser. »

D’ailleurs, que transporte Chloé dans ses œuvres d’art ? « J’ai toujours une paire de gant, c’est mon côté vieille-école, un rouge à lèvres, et des Tic-Tac » dit-elle.
« J’ai horreur du bazar. Je suis minimaliste. Je n’aime pas transporter des choses inutiles. C’est pour ça que beaucoup de mes sacs sont de petite taille. » Le rituel beauté de Chloé est tout aussi épuré. « Je me nettoie le visage matin et soir, puis j’utilise une lotion tonique, un sérum et un soin hydratant. Je n’ai pas vraiment de crème de jour ou de nuit, juste un hydratant très efficace. » Pour son maquillage, Chloé privilégie encore la simplicité : un peu de crème hydratante teintée, un trait d’eye-liner marron et un rouge à lèvres à peine plus foncé que la carnation naturelle de ses lèvres. (Elle porte aujourd’hui le rouge à lèvres Pure Color Envy en teinte Desirable). Nous voilà bien tentées de suivre son exemple, d’autant qu’une approche aussi épurée nous laissera davantage de temps pour alterner nos sacs à main !

Achetez les produits

Top